Informations pratiques Nairobi

Informations pratiques Nairobi

mars 21, 2018 Non Par Lily

Pour un séjour au Kenya, quelle qu’en soit la durée, le visa est obligatoire (les mineurs de moins de 16 ans en sont exemptés, à la condition d’être détenteurs de leur propre passeport).

Le visa tourisme donne droit à un séjour sur place de 90 jours maximum. Il peut être obtenu auprès de l’ambassade du Kenya à Paris ou à l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi, après l’arrivée au Kenya. Dans ce cas, seul un passeport est à fournir (valable au moins 6 mois à la date d’entrée sur le territoire et comportant au moins deux pages vierges), ainsi que 40 EUR en liquide.

Autre option : vous pouvez également faire votre demande avant de partir auprès de l’ambassade ou directement sur le site : www.evisa.go.ke.

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer sur le territoire kényan  mais la vaccination contre la fièvre jaune et un traitement antipaludéen sont très vivement conseillés. Pensez à mettre à jour vos vaccins universels DTP (diphtérie, tétanos et poliomyélite), ceux contre la fièvre typhoïde, les hépatites virales A et B sont également recommandés.

Les températures à Nairobi sont agréables toute l’année et les moyennes s’échelonnent de 22 °C (juillet) à 27 °C (février). Les mois les plus pluvieux sont : mars, avril, mai et novembre. En conséquence, les périodes de janvier et février, et celles de juin à décembre, sont idéales pour visiter Nairobi.

Pour un vol Paris-Nairobi il faut compter 8h5min au minimum.

Il y a un décalage horaire avec Paris de +1h en été et +2h en hiver.

Le swahili et l’anglais sont les langues officielles du pays.

La monnaie nationale est le shilling kenyan (KES), qui se divise en 100 cents.

1€ équivaut à environ 116 KES.

Le moyen de transport public le plus fréquemment utilisé à Nairobi est le «matatu», minibus qui suit un itinéraire précis et qui ne part que lorsqu’il est plein.

Les bus locaux desservent les principales artères de la ville.  Ils sont connus pour être surchargés et pour rouler à vive allure.

Les taxis ne sont pas équipés de compteurs ; il convient donc de négocier le prix de la course avant le départ. Ils se caractérisent par une bande jaune latérale ou prennent la forme de grands taxis noirs londoniens.

Si vous louez une voiture, attention, conduite à gauche !

Les pousse-pousse motorisés à trois roues, ou tuk-tuks, sont aussi utilisés comme taxis à Nairobi. Les tarifs sont négociables.

Marcher en ville peut être dangereux, et est fortement déconseillé à la nuit tombée ou en dehors des zones touristiques.